• Accueil
  • CÉRÉMONIE DE REMISE DES REGISTRES DE GARDE À VUE ET DU PREMIER LOT DE MATÉRIELS DU PROGRAMME SIPAO/WAPIS

CÉRÉMONIE DE REMISE DES REGISTRES DE GARDE À VUE ET DU PREMIER LOT DE MATÉRIELS DU PROGRAMME SIPAO/WAPIS

CÉRÉMONIE DE REMISE DES REGISTRES DE GARDE À VUE ET DU PREMIER LOT DE MATÉRIELS DU PROGRAMME SIPAO/WAPIS

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une cérémonie de remise officielle de matériels et équipements a eu lieu dans l’après-midi du mardi 05 novembre 2019 au cabinet du ministère de la sécurité et de la protection civile.

Cette cérémonie se situe dans le cadre de deux projets qui ont en commun d’avoir pour bailleur l’Union Européenne (UE).

Il s’agit dans un premier temps du nouveau registre de garde à vue à l’usage des unités d’enquête de police et de gendarmerie nationales. Ces registres ont été conçus et réalisés dans le cadre du Programme d’Appui au Secteur de la Justice (PASJ).

Et en second lieu, la remise d’un lot de matériels et équipements dans le cadre du Projet du Système d’Informations Policières d’Afrique de l’Ouest (SIPAO/WAPIS).

Cette cérémonie a été présidée par le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Damehame YARK en présence de la Cheffe de la délégation de l’UE au Togo, du chargé des pays Programme SIPAO, représentant de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au Togo,  des directeurs et chefs des services du ministère de la sécurité et de la protection civile, des autorités judiciaires et des représentants des Organisations de Défense des Droits de l’Homme.

S’agissant du projet SIPAO/WAPIS, il faut préciser que c’est un programme de la CEDEAO parrainé par l’UE et mis en œuvre par INTERPOL. Son objectif est l’interconnexion des services nationaux chargés de l’application de la loi (police, gendarmerie, douanes, eaux et forêts et justice) en vue de partager des informations de police. Un protocole d’accord a été signé dans ce cadre entre Interpol et le gouvernement Togolais le 14 mars 2019.

Le coût du lot de matériels informatiques a été estimé à 36 millions de francs CFA.

Le nouveau registre de garde à vue a été conçu pour se conformer au code de procédure pénale et aux lignes directrices sur les conditions d’arrestation, de garde à vue et de détention provisoire en Afrique adoptées lors de la 55ème Session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, à Luanda en Angola en 2014.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile a saisi cette occasion pour exprimer les gratitudes du gouvernement à l’UE pour son assistance multiforme et constante aux initiatives nationales et communautaires visant à renforcer les capacités des forces de sécurité pour mieux protéger les populations contre toutes formes de menace.