Aller au contenu principal

Apothéose des sessions de recyclage des personnels de la force sécurité élections présidentielles (FOSEP 2020)

Publié le : 11 jan 2020
Apothéose des sessions de recyclage des personnels de la force sécurité élections présidentielles (FOSEP 2020)

 

Le samedi 11 janvier 2020, la formation des personnels de la force sécurité élections présidentielles 2020 a connu son apothéose sur toute l’étendue du territoire.

Ces sessions qui se sont tenues simultanément  à Lomé et dans les chefs-lieux de régions du Togo (Dapaong, Kara, Sokodé, Atakpamé et Tsévié), ont permis de faire un rappel des principes et méthodes de maintien de l’ordre notamment en période électoral. Des enseignements spécifiques portant sur le respect des droits fondamentaux de l’homme, la protection des enfants et personnes vulnérables ont également ponctué ces formations.

 

A Lomé, l’exercice-synthèse de ce recyclage s’est déroulé en présence du Ministre de la sécurité et de la protection civile, du Président la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), du  représentant résidant adjoint du système des Nations Unies au Togo, l’attaché de sécurité intérieure près l’ambassade de France, et de nombreux officiers de la gendarmerie et commissaires de police, sur le site de l’ancien  camp des gardiens de préfectures sis à Agoè Logopé. Le scénario de l’exercice de synthèse, a été présenté par le chef d’Escadron Iniwé KOURA, commandant régional Golfe.

 

Le Général Ministre, visiblement comblé par la réussite du scénario, a remercié et félicité le commandant régional Golfe et à travers lui toute la FOSEP 2020 pour la maitrise parfaite de l’exercice et les modules liés au respect des principes fondamentaux des Droits de l’Homme. Il s’est dit, par ailleurs, confiant  de la réussite de la mission qui leur est assignée.

 

Le président de la CENI s’est également dit satisfait du déroulement de la démonstration.

 

Pour rappel, la force spéciale dénommée FOSEP 2020 a été créé par décret présidentiel numéro 2019-160/ PR du 27 novembre 2019 pris en conseil des ministres. Elle est placée sous la supervision de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et le commandement opérationnel du ministère chargé de la sécurité avec pour mission principale d’assurer la sécurité du processus électoral sur toute l’étendue du territoire national.

 

Cette force spéciale est composée de dix mille (10 000) femmes et hommes provenant essentiellement de la gendarmerie et de la police nationales.

Top